Extension du mécanisme de plafonnement des loyers en 2021

Le dispositif d’encadrement des loyers a été établi par la Loi Elan en 2018. Paris, Lille, Hellemes et Lomme avaient été les premières communes en France à l’expérimenter, et ce mécanisme a sans aucun doute de beaux jours devant lui au vu des dernières actualités juridiques !

Plafonnement des loyers

L’extension de la durée du plafonnement des loyers en discussion devant le Parlement

Première nouvelle pour ce dispositif, le projet de loi 4D prévoit d’étendre la durée de ce dispositif expérimental en augmentant sa durée de 3 ans, la passant de 5 à 8 années. De même, le projet de loi prévoit une meilleure prise en compte de la colocation. Avec ce projet, le montant de la totalité des loyers perçus ne pourra être supérieur au montant du loyer plafonné… et cela risque très fortement d’impacter négativement le rendement de la colocation en France !

L’extension du plafonnement des loyers à de nouvelles communes

Deuxième nouvelle, et probablement la plus importante pour les investisseurs, un arrêté préfectoral a été publié le 1er avril 2021, il étend ce dispositif à l’Etablissement Public Territorial de la Plaine Commune. Ainsi, à compter du 1er juin 2021, le montant des loyers des logements loués sur le territoire des communes de d’Aubervilliers, d’-Épinaysur-Seine, de L’Île-Saint-Denis, de La Courneuve, de Pierrefitte-sur-Seine, de Saint-Denis, de Saint-Ouen-sur-Seine, de Stains et de Villetaneuse sera également plafonné. 

Concrètement, pour un T3 de 60m2 à Saint Ouen, construit dans les années 90, les prix du marché sont d’environ 1.200 € à l’heure actuelle. A compter du 1er juin 2021, le loyer maximal sera de seulement 972 €!

Si vous êtes concerné, deux cas de figure se présentent : 

  • Soit votre bien est actuellement loué. Dans ce cas, le plafonnement des loyers ne s’appliquera qu’à compter du prochain renouvellement de bail, de plein droit.
  • Soit votre bien est actuellement vide et l’entrée d’un nouveau locataire est prévue à compter du 1er juin : dans ce cas, vous devrez respecter le plafond et pratiquer un loyer inférieur ou égal au montant du plafond dès la conclusion du contrat. 

En cas de non respect du loyer de référence, le préfet peut mettre le bailleur en demeure de se mettre en conformité en diminuant le loyer et de restituer le trop perçu au locataire. A défaut, une forte amende peut être prononcée contre le bailleur : 5.000 € pour les personnes physiques et 15.000 € pour les personnes morales !

Si vous souhaitez calculer le montant du plafond applicable à votre bien, la Drihl a mis à disposition un simulateur sur son site internet.

Au delà de cette information, Qlower vous accompagne dans les changements juridiques et fiscaux, et vous assiste dans la mise en conformité de vos baux si vous le souhaitez.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Rejoignez la communauté Qlower

Rejoignez la communauté Qlower

Qlower vous propose du contenu utile (articles, conseils…) pour créer et développer votre patrimoine immobilier. Rejoignez la communauté Qlower et partagez vos questions et commentaires.