6 conseils pour réussir son investissement locatif

La pierre reste une valeur refuge mais il faut tout de même prendre quelques précautions avant de se lancer dans un investissement immobilier en suivant ces 6 conseils. Découvrez ce guide pour investir dans l’immobilier neuf ou ancien.

reussir son investissement locatif

Investir dans la pierre, voilà un des souhaits des Français. En effet, une enquête BVA montre que 17 % des Français interrogés souhaitent s’engager dans un projet d’investissement immobilier dans les douze mois. Un chiffre qui a gagné 2 points en trois mois. Et pour cause, depuis la crise sanitaire, l’immobilier apparaît encore davantage comme une valeur refuge incontestée. Vous avez des liquidités disponibles ? Des envies de défiscaliser pour payer moins d’impôt ? Vous souhaitez vous constituer un patrimoine immobilier pour loger vos proches ou pour transmettre à vos enfants ? Vous envisagez de déménager au moment de la retraite ? Vous désirez une résidence secondaire au vert ? Vous voulez obtenir des revenus complémentaires, notamment en vue de la fin de votre vie active ? Pourquoi ne pas s’orienter vers un investissement dans l’immobilier ?

Pour cela, voici un tour d’horizon des 6 conseils à suivre pour que votre investissement dans la pierre soit un succès.

1.Définir son projet immobilier

Premier conseil pour réussir un investissement locatif : préciser les objectifs de votre projet immobilier. Plus votre recherche sera ciblée, plus votre projet sera précis, plus il sera facile à concrétiser et moins vous perdrez de temps à le réaliser.

Il s’agit pour cela de bien définir les buts de cet achat immobilier : défiscaliser, loger ses enfants, compléter ses revenus au moment de le retraite… ? Plus simple aussi de cibler géographiquement votre zone de recherche : vous souhaitez investir près de chez vous pour vous occuper vous-même de la gestion locative ou cela n’a pas d’importance ?

2.Choisir son investissement immobilier

Pour réaliser un investissement immobilier en défiscalisation, il existe différents modèles et mécanismes fiscaux. Certains comme la location-meublée existe depuis plusieurs dizaines d’années, d’autres, comme la loi Pinel, sont récents mais ont fait leur preuve ces derniers temps. Des dizaines de milliers d’investisseurs ont par exemple investi avec le dispositif Pinel depuis sa création fin 2014.

3.Investir avec la loi Pinel

Investir en loi Pinel, dernier mécanisme fiscal en date, permet de réduire ses impôts jusqu’à 63 000 € sur 12 ans pour l’achat d’un logement neuf mis en location. Dans les zones aux marchés locatifs les plus tendus, la loi Pinel propose de défiscaliser jusqu’à 6 000 € d’impôt par an en échange d’un engagement de louer durant six ans minimum le bien immobilier avec des loyers plafonnés et des revenus maximum pour les locataires. S’il apparaît comme contraignant du fait des plafonds imposés, le dispositif Pinel offre une cerise sur le gâteau avec la défiscalisation associée.

4. Opter pour la location meublée

Autre option pour investir dans l’immobilier : la location meublée, via le statut LMNP, c’est-à-dire de loueur de meublé non-professionnel. Ici, le neuf et l’ancien peuvent bénéficier de ce statut fiscal qui a pour but de soutenir la mise sur le marché de logements meublés. Pour cela, la location meublée profite de loyers très peu fiscalisés et de baux locatifs moins contraignants que pour une location nue classique.

Particularité de ce statut, il est possible d’occuper le logement plusieurs semaines, voire jusqu’à six mois par an. Cela peut permettre de l’utiliser comme résidence secondaire tout en réduisant les frais grâce aux revenus locatifs.

5. Investir en résidence services

Autre option pour investir dans l’immobilier : la location meublée, via le statut LMNP, c’est-à-dire de loueur de meublé non-professionnel. Ici, le neuf et l’ancien peuvent bénéficier de ce statut fiscal qui a pour but de soutenir la mise sur le marché de logements meublés. Pour cela, la location meublée profite de loyers très peu fiscalisés et de baux locatifs moins contraignants que pour une location nue classique.

Particularité de ce statut, il est possible d’occuper le logement plusieurs semaines, voire jusqu’à six mois par an. Cela peut permettre de l’utiliser comme résidence secondaire tout en réduisant les frais grâce aux revenus locatifs.

Conseil Qlower

Dernier conseil et non des moindres : quel que soit le modèle fiscal adopté, la clé de tout investissement immobilier réussi, reste la vigilance sur l’emplacement pour limiter la vacance locative et espérer une plus-value immobilière en cas de revente.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Plus de Qlower :

Qu’est ce que la loi Pinel ​

Qu’est ce que la loi Pinel ?​

La loi Pinel est entrée en vigueur en septembre 2014, prenant la suite de la loi Duflot, elle-même apparue en janvier 2013. L’article 168 de la loi de finances pour 2021 proroge le dispositif Pinel jusqu’au 31 décembre 2022.

Lire plus »

Rejoignez la communauté Qlower

Rejoignez la communauté Qlower

Qlower vous propose du contenu utile (articles, conseils…) pour créer et développer votre patrimoine immobilier. Rejoignez la communauté Qlower et partagez vos questions et commentaires.